"PAYSAGES EN JEU"

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES DE TRISTAN ZILBERMAN

Le paysage existe par le regard que l’homme pose sur lui. Massif du Coiron, vallée du Rhône, gorges de l’Ardèche, vallée de la Nègue et de la Sainte-Baume, etc. le Vivarais méridional offre une grande diversité de paysages de qualité.

« Paysages en jeu » permet de poser un regard sur les paysages d’ici et de maintenant – morphologie des bourgs anciens qui parsèment le territoire, diversité des paysages agricoles en lien avec une importante diversité de terroirs, paysages naturels remarquables, paysages de valorisation des ressources locales – et de nous questionner sur le rôle de chacun dans leurs évolutions.


Cette exposition est présentée par le Pays d’art et d’histoire du Vivarais méridional – Ardèche dans le cadre de sa programmation « hors-saison » sur l’évolution des paysages qui composent le Vivarais méridional.
Il s’agit de sensibiliser le plus grand nombre aux questions paysagères qui font notre cadre de vie et l’attractivité touristique de notre territoire.


Elle fait écho à la démarche de charte architecturale, urbanistique et paysagère engagée à l’échelle du territoire menée par le Pah.
Celle-ci invite à prendre du recul sur la manière dont nous aménageons notre territoire, et à nous doter d’outils adéquats pour guider son devenir en préservant ses caractéristiques fondamentales.

paysages-en-jeu_02.jpg
paysages-en-jeu_01.jpg

Caractéristiques techniques de l’exposition
 

Texte d’introduction, 1 pancarte, 50x75cm
 

Première partie : Caractéristiques du territoire
Grand paysage 1 photo 100x150 cm
Mosaïque terroirs 9 photos 40x60
Agriculture
2 photos 50x75
Morphologie urbaine 6 photos 50x75

Seconde partie : Grands Paysages du Vivarais méridional
7 photos 100x150
Troisième partie : Questionnements sur les

évolutions du territoire
Photovoltaïque 1 photo 60x90
Carrière 1 photo 60x90
Énergie 3 photos 50x75
Tourisme 2 photos 50x75, 1 photo 40x60
Agriculture 4 photos 40x60
Évolution formes urbaines 4 photos 60x90

Cette exposition est diffusée à titre gratuit, charge à la collectivité d’accueil d’aider à son installation et de la faire surveiller pendant les heures d’ouverture. Des animations (scolaires, visites grands publics…) peuvent l’accompagner.